Un hackathon sous le thème de l’engagement citoyen des jeunes !

Un hackathon sous le thème de l’engagement citoyen des jeunes !

Le 31 mars 2017… à vos keyboards ! Ce sera le coup d’envoi du premier HackforDemocracy camp (H4D), premier parmi une série de 6 camps régionaux couvrant tous les gouvernorats de la Tunisie. Ce premier camp réunira des participants originaires ou résidents du Grand-Tunis, de Nabeul et de Zaghouan.

H4D est une initiative originale de la Fondation internationale pour les systèmes électoraux (IFES).

Le concept est unique : un camp pour la démocratie combiné avec un hackathon dédié à la conception et au développement de projets à haute valeur technologique tout en incitant les jeunes à débattre de leur participation dans la construction de la nouvelle Tunisie démocratique. 9 équipes de 4 jeunes de 18 à 30 ans qui s’affrontent pendant 3 jours pour présenter le projet le plus convaincant à un jury d’experts. Ils seront en compétition tout au long de ce premier camp à l’issue duquel l’équipe lauréate participera à la Grande Finale prévue en septembre 2017.

Hamza, Khaoula, Oussema, Wassim, Safa, Amine, Ahmed, Houssem et Marouene sont les leaders des 9 équipes de jeunes qui ont eu la chance d’être sélectionnées pour le premier H4D parmi plus de 20 équipes candidates ! A l’instar de plusieurs autres jeunes,ils se sont inscrits au premier H4D en constituant chacun une équipe multidisciplinaire. Ils travailleront pendant 3 jours, nuit et jour, sous le regard bienveillant de coaches experts en gouvernance, développement et lancement de start-up. C’est le dimanche 2 avril que le jury découvrira les résultats de leurs travaux et rendront leur verdict. A la clé, une récompense (smartphones/tablettes) pour chaque membre de l’équipe gagnante et un billet pour la Grande Finale de Septembre à Tunis !

Flashback sur les motivations des jeunes sélectionnés :

  • Khaoula, 20 ans, désire avant tout acquérir de nouvelles connaissances sur le mode de gouvernance actuelle du pays ; ces connaissances permettraient à son équipe de concevoir des outils permettant aux jeunes « de jouir de leurs droits citoyens et de comprendre le fonctionnement des institutions politiques actuelles ».
  • Hamza, 22 ans, s’appuie quant à lui sur les capacités de son équipe à créer un concept novateur « utile à la communauté des jeunes ». Son engagement citoyen dans la société civile combiné aux compétences en développement, en relations interpersonnelles et en marketing des 3 autres membres de son équipe pourrait « résoudre un problème qui est déjà présent dans notre société », à savoir le désengagement des jeunes vis-à-vis de la sphère politique.
  • Marouene, Ahmed et Houssem, âgés entre 22 et 26 ans, sont convaincus que ce genre de compétition est le meilleur stimulateur d’idées créatives. Houssem met l’accent sur la présence de participants provenant de différents gouvernorats : ce brassage « favorisant l’échange entre les participants venant de milieux divers » ne peut être que propice à une réflexion sur des projets prenant en compte les différentes spécificités régionales du territoire.
  • Wassim et Oussema, respectivement 22 et 24 ans, sont surtout motivés par le « challenge » que représente l’initiative du H4D. Oussema mise sur « les interférences positives des nouvelles technologies avec la vie du citoyen » qui ne pourrait conduire qu’à « une meilleure expérience démocratique ».
  • Safa et Amine, âgés respectivement de 25 et 26 ans, misent surtout sur le travail en groupe et l’apprentissage de certaines aptitudes notamment en termes de mise en œuvre de projet, comptant beaucoup sur l’apport des coaches. Safa pense que cette opportunité est unique pour traiter de sujets aussi importants pour le développement du pays et pour réconcilier et/ou renforcer la confiance des jeunes en l’expérience démocratique.
Partager...Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn